Pourquoi et comment bien dimensionner ses radiateurs

Lorsque l’on souhaite acheter un radiateur, il est important de bien savoir quelle puissance est nécessaire pour chauffer correctement une pièce. Il y a donc deux facteurs clés à prendre en compte : l’isolation des pièces (les déperditions de chaleur pour être exact) et la température souhaitée.

Les différentes températures des pièces

Selon les préférences de chacun, on chauffera plus ou moins fort une pièce. Il existe cependant des températures qui sont communément conseillées suivant la pièce à équiper :

  • Salon, salle à manger : 20 °C
  • Cuisine : 16 °C
  • Chambre : 18 °C
  • Salle de bains : 22 °C
  • Couloirs : 16 °C

Les zones les plus froides sont sans surprise les couloirs et la cuisine. Pour cette dernière, les plaques et autres éléments de cuisson élèvent généralement la température de la pièce. Il faut évidemment compter sur une température de base (16°C) et ne pas tout miser sur votre four… ce n’est pas un radiateur électrique !

La salle de bains quant à elle doit être un peu plus chauffée que les autres zones de la maison en raison de la forte humidité qui y règne, une température plus élevée aidant à son élimination (bien aérer cette pièce est aussi recommandé…). Aussi, du point de vue du confort, il n’est pas très agréable de sortir de sa douche ou de son bain dans une atmosphère fraîche. C’est pourquoi il est préférable de chauffer cette pièce aux alentours de 22°C.

Les pièces de vie (salon, salle à manger) n’ont pas besoin d’être trop chauffées. Une température trop élevée n’est en effet pas très confortable, surtout si plusieurs personnes se trouvent en même temps dans ces pièces : le corps humain émet lui aussi de la chaleur…

Enfin, on dort bien mieux quand il ne fait pas trop chaud. C’est pourquoi la chambre à coucher ne doit pas être trop chauffée.

Les déperditions de chaleur, ou l’importance de l’isolation

Les déperditions de chaleur sont un point important à prendre en compte. Une mauvaise isolation pouvant vite devenir une source d’inconfort et un gouffre financier.

Ci-dessous une liste non exhaustive des différentes sources de déperdition de chaleur :

  • Le toit : on estime que 30% des pertes proviennent d’un toit mal isolé.
  • Les murs : un mur mal isolé peut être responsable de 20% environ des déperditions.
  • Les fenêtres : il faut privilégier les doubles voire triples vitrages.
  • Les portes et portes fenêtres.

La région dans laquelle on habite joue également un rôle important. Une habitation située dans le Nord ou à l’Est de la France souffrira bien plus d’une mauvaise isolation qu’une habitation construite dans le Sud.

Si l’on ne prend pas en compte ces critères et que l’on installe un système de chauffage sous-dimensionné, il sera impossible d’atteindre les températures souhaitées, ce qui ne sera pas très confortable durant l’hiver… En revanche, si le chauffage est trop puissant, il deviendra vite un problème (coûts d’installation et d’entretien trop importants).

Pour éviter toute mauvaise surprise, il existe des méthodes permettant de trouver une puissance approximative que les chauffages devront avoir pour chauffer correctement votre habitation, c’est ce que vous propose l’outil de calcul de la puissance d’un radiateur de Radiateur.org. N’hésitez pas à utiliser ce calculateur, c’est gratuit et pratique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *